Comment déceler un syndrome de Diogène, et quelles réponses y apporter ?

 

Le “syndrome de Diogène” a été défini pour la première fois en 1975 par Clark, en référence au philosophe grec Diogène de Sinope, célèbre pour son mépris des hommes, ses conditions de vie spartiates, et son refus de toute convention sociale.

Les “Diogènes” (personnes atteintes de ce syndrome), présentent un trouble du comportement qui se traduit par :

  • Une extrême négligence du lieu de vie, et, bien que cette situation ne soit pas systématique, assez souvent de l’hygiène corporelle,
  • Une accumulation irrationnelle et morbide d’objets ou déchets très divers : boîtes, journaux, aliments, détritus, excréments, …
  • Un déni de la réalité de son état, et une absence de honte relative à sa condition de vie,
  • Un isolement social,
  • Un refus de toute forme d’aide vécue comme intrusive,
  • Une personnalité pré-morbide : suspicieuse, méfiante, rusée, distante, tendant à déformer la réalité.

Le syndrome de Diogène touche régulièrement des personnes âgées et peut être déclenché par un choc émotionnel (séparation, disparition d’un proche, …). Ces situations ne sont pas en relation avec des problèmes financiers, les revenus de ces sujets étant régulièrement corrects, voire aisés.

Le diagnostic de cette pathologie est clinique et nécessite la visite du domicile pour la confirmer.

 

Un environnement de plus en plus favorable au développement du syndrome

 

Le vieillissement de la population, combiné à un affaiblissement des liens sociaux (solitude, individualisme, éloignement, …) fait peser la menace d’une augmentation du nombre de syndromes de Diogène dans les années à venir.

Selon une étude du CLIC (Centre local d’information et de coordination gérontologique), le nombre de Diogènes à Paris s’élèverait à 2 000 personnes. Ces chiffres sont purement estimatifs mais pourraient être plus élevés étant donné l’isolement social des Diogènes et leur goût du secret.

 

Un problème de santé publique

 

Les conséquences de ce syndrome mettent en danger les Diogènes :

  • Réduction de l’espace vital, qui empêche les actes quotidiens d’une vie normale, risque d’éboulement de tranchées au milieu des objets amoncelés.
  • Risques de développer des maladies graves (personnes vivant avec des cadavres d’animaux)
  • Apparition de moisissures, de virus, de bactéries, …
  • Alimentation désordonnée qui expose à de graves carences
  • Risques de sombrer dans l’alcoolisme

Mais ils mettent aussi en danger leur famille, l’entourage, les voisins :

  • Risques d’incendies (déchets, chauffage de fortune, installation électrique non entretenue), fuite de gaz,
  • Risques d’inondations par rupture ou obstructions des canalisations,
  • Prolifération d’insectes divers (puces, punaises, blattes, mouches, guêpes, papillons) et de rongeurs (souris, rats).

 

Vous êtes confronté à un cas de Diogène, que faire ?

 

Une fois le syndrome décelé, il est alors nécessaire de trouver une solution pour prévenir une catastrophe potentielle, pour le Diogène ou son entourage.

Il convient d’agir avec psychologie, car ils ne considèrent pas que leur mode de vie soit un problème, et y voient toute entrave comme une agression. La plupart du temps, seul un habitué qui ne remet pas en cause ce mode de vie est autorisé à pénétrer dans leur territoire.

Les priver brutalement de leur environnement peut entraîner un stress important, il conviendra donc de les amener à accepter une aide, mais sans jamais les brusquer.

Le traitement du patient se compose généralement d’une admission dans un hôpital spécialisé ou une unité de gériatrie.

  • D’un point de vue sanitaire

Une entreprise spécialisée dans le nettoyage et la désinfection se charge de rénover les lieux pour leur rendre leur habitabilité. Un suivi est ensuite effectué par des services sanitaires ou l’entourage, qui vérifient que le patient n’est pas en train d’effectuer un retour à ses conditions de vie antérieures.

Dans ces cas extrêmes la bonne volonté ou l’aide au ménage ne suffisent pas, n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels.

Comment faire face à un syndrome de diogène ?

Les solutions proposées par Hygiène Évolution

  • Nettoyage et désinfection après un syndrome de Diogène

Nous proposons des devis gratuits à la demande pour redonner vie aux logements : évacuation des déchets, tri dans les papiers à conserver, nettoyage, désinfection, puis rénovation. Les produits désinfectants utilisés sont issus de notre gamme de produits de nettoyage professionnels et adaptés à toutes les situations.

  • Accompagnement de la personne atteinte par le syndrome de Diogène

Notre expertise de cette pathologie nous amène parfois à offrir un accompagnement social aux Diogènes, et programmer des interventions dans leur lieu de vie en accord avec eux.

Que la personne atteinte du syndrome de Diogène quitte définitivement son habitation ou qu’elle y revienne après une thérapie, il est crucial qu’ une entreprise spécialisée intervienne pour rendre les lieux habitables.

Dans ces moments difficiles, n’hésitez pas à nous contacter pour toute demande de devis ou d’informations.